OBSERVATOIRE DU FLEUVE NIGER

Context et enjeux programme promotion des produits locaux cpel segou HISTORIQUE ET MENANCES CONTRE LE FLEUVE NIGER

L’observatoire du Fleuve Niger été créé suite aux recommandations du Forum 2006 du festival sur le Niger sur « les multiples fonctions du fleuve Niger ».

L’Observatoire est créé pour répondre aux difficultés qui menacent la disparition même du fleuve Niger.

Parmi ces difficultés nous pouvons citer :

L’observatoire du Fleuve Niger été créé suite aux recommandations du Forum 2006 du festival sur le Niger sur « les multiples fonctions du fleuve Niger ».

L’Observatoire est créé pour répondre aux difficultés qui menacent la disparition même du fleuve Niger.

Parmi ces difficultés nous pouvons citer :

 

  1. La lutte contre l’érosion hydrique et éolienne ;
  2. L’aménagement des berges du fleuve : réalisation d’ouvrages ;
  3. La plantation d’arbres ;
  4. La lutte contre l’agriculture au niveau des berges.

 

 

 

  1.  Intensification de l’évaporation, baisse du niveau des eaux, modifications physicochimiques du milieu aquatique et manque d’oxygène qui font migrer les poissons de plus en plus loin et diminuent les prises.
  2.  Entrave à la navigation, blocage des canaux d’irrigation,
  3. Obstruction des réseaux d’égouts et de drainage, favorisant inondations, contamination
  4. de l’eau potable, création de foyers de reproduction pour les vecteurs de maladies hydriques (paludisme, bilharziose, choléra)
  5.  Formation d’îlots flottants où se greffent d’autres mauvaises herbes,
  6. Baisse de capacité de production des usines hydroélectriques,
  7. Dissémination par les oiseaux pêchant à la surface des eaux (cormorans) et fabriquant
  8. leurs nids avec les jacinthes.


    La conséquence est l’appauvrissement critique des eaux en oxygène, à cause de la pollution, la réduction de la vitesse du courant d’eau, et l’allongement de la durée de séjour des eaux.
THEMEDONNESPERIODICITE
 

Le patrimoine culturel

(les cultes et pratiques  culturelles).
- Organisation périodique des courses de pirogue.
-Organisation de manifestation (danse des masques et marionnettes).
-Organisation des festivals et rencontres culturelles.
-Journées de purification.
-Organisation annuelle des pêches collectives dans diverses activités.
-Manifestation à caractère sacrée (offrande au génie du fleuve à travers des immolations d’animaux domestiques et les sacrifices de repas).
-Présence de sites (lieux de culte, habitacle de fétiche), monument et vestige.
-Exploitation des berges et iles pour jardins potagers, champs et autres.
-Extraction de sable et de gravier.

Toute l’année

Modes de gestion du fleuve Niger
- Protection du fleuve par les actions de sauvegarde.
-Appui à la valorisation des activités socioculturelles.
-Réglementation de la pression sur les pâturages, les terres agricoles et les zones de pèches (environnement)-Création de la maison du fleuve pour la sauvegarde et la valorisation du patrimoine culturel et naturel.
  Hivernage (3mois)
Enseblemet
Le facteur causal à Ségou est l’eau de ruissellement qui dépose un mélange de sable, de limon et d’argile dans l’assiette du fleuve et provoque son envasement.
Cela peut réduire sa capacité de stockage et de drainage.
En vue
Berges
L’érosion verticale fait que les berges s’effondrent dans le fleuve et comblent son lit.
Les activités culturales, le déboisement, la pression de l’eau qui grignotent les bordures du fleuve sont également des facteurs favorisant la dégradation des berges.
 Toute l’année          
 Végétations envahissantes   du fleuve
Les végétaux flottants (Laitue d’eau, Jacinthe d’eau, typha australis etc.) dans leur prolifération entravent la pêche, la navigation, le fonctionnement des aménagements hydro-agricoles et les installations hydro-électriques et constituent un milieu préférentiel de multiplications des vecteurs des maladies hydriques tel que le paludisme.
 Toute l’année